Bois

- Bois -

page-bois

Un jeu de flammes et une chaleur inimitables

 

Le bois, combustible millénaire, est la première source d’énergie renouvelable consommée en France. Le bois allie atouts environnementaux et économiques. Les appareils de chauffage au bois de nouvelle génération garantissent de meilleures performances énergétiques tout en préservant mieux la qualité de l’air. L’amélioration des performances énergétiques des appareils permet d’augmenter le nombre de logements chauffés au bois sans accroître la consommation globale de bois.

L’essence et la qualité du bois brûlé ont également un impact important sur le rendement énergétique de l’appareil de chauffage

(faq « Avec quel bois se chauffer ?).

 

La surface de la forêt française a doublé depuis 1827 pour atteindre aujourd’hui 15 millions d’hectares, soit l’équivalent de 28% du territoire national.

Il est aussi significatif de relever que les prélèvements de bois sont nettement inférieurs à l’accroissement naturel des forêts : en 2005,

51,5 millions de m3 ont été extraits, soit la moitié de l’accroissement annuel de bois sur pied. (source ONF 2015)

Le bilan est donc positif en terme de gestion durable.

 

Selon les études de l’ADEME, en comptabilisant l’énergie consommée du «puits» à la chaleur produite, y compris les étapes de transport et raffinage, les chauffages au gaz, au fioul et à l’électricité émettent respectivement 222, 480 et environ 180 kg de CO2 par MWh. 

Le chauffage au bois n’en émet que 40. Ainsi l’utilisation du bois permet de diviser les émissions de CO2 par 12 par rapport au fioul et de 6 par rapport au gaz.

 

Un mode de chauffage économique : avec un comparatif sur la base du kWh, le bois est l’énergie la moins chère.

 

Le bois-énergie, loin d’être une relique du passé, constitue à l’évidence, une des voies vers un futur durable.

- Les modèles -